AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Pas-du-Loup :: La Contrée :: La forêt du Nord
Partagez | 

 [Flashback] Celui qui croit savoir n'apprend plus (Edward)

Callirhoé Roncedor
loup-garou
avatar







Voir le profil de l'utilisateur



Dim 19 Fév - 19:47

Feuille de personnage
Groupe: Loup-garou
Métier / Rang / Occupation:
Capacités:






Celui qui croit savoir n'apprend plus

Onze ans plus tôt ─ PV Edward Lameargent


Debout la marmaille.

Le ton avait été dur et l'ordre, accompagné d'un petit coup du bout du pied dans les couvertures qui recouvrait l'adolescent. L'aube n'était pas levée, une chouette hululait sa curiosité et les étoiles observaient encore. Nul douceur ne se lisait sur le visage de la grande femme à la chevelure pâle et aux yeux sombres et alertes. Callirhoé était une personne sans compromis ne connaissant que trop peu la pitié, même lorsque cela concernait son jeune disciple. Non pas qu'il paressait, ou qu'il ne prenait pas au sérieux son entrainement : c'était même tout le contraire. Elle irait même à penser qu'elle l'appréciait plutôt bien. Callirhoé était tout simplement une femme sévère par nature, autant envers son apprenti qu'envers elle-même. Cela ne faisait que quelques mois que le jeune Edward errait dans son sillage et déjà, il commençait à s'approprié le rythme brusque et soutenu des voyages de la chasseuse. Cette dernière en était satisfaite, mais avare en encouragements. Elle se contentait souvent de grognements et l'adolescent du très vite apprendre à se débrouiller par ses propres moyens.

C'était la première fois que Callirhoé avait un disciple. Et il été grand temps qu'elle officialise l'affaire.

Les yeux levé sur le ciel, elle nota la disparition des étoiles. L'aube n'allait plus tarder. Sans un regard pour son apprenti, elle chargea les affaire sur la solide monture qu'elle s'était procurée quelques semaines auparavant. Il s'agissait d'un animal robuste à la robe sombre, que Callirhoé avait choisi pour sa grande endurance plutôt que pour sa rapidité. Il n'avait pas été destiné à être monté, plutôt porter le lourd équipement de chasse de la traqueuse. Il servait cependant de monture de substitution à Edward le temps qu'ils lui en trouvent une plus appropriée. La chasseuse claqua la langue d'un air approbateur.

Aujourd'hui, nous allons t'inscrire en tant que chasseur de monstres apprenti auprès de la Guilde des Traqueurs. Sentant l'enthousiasme qui ne tarderait pas à gagner son disciple, Callirhoé enchaîna. A vrai dire, cette organisation ne sert pas à grand chose d'autre que nous recenser et échanger des informations entre nous. Callirhoé fronça légèrement les sourcils. Si le Roi comprend la nécessité de notre tâche, elle reste bien obscure pour la plupart des gens fortunés. Au final, c'est surtout les paysans qui se regroupent pour nous payer. Dans des jours meilleurs, peut-être que les traqueurs de monstres pourront enfin être considérés comme des chasseuses officiels liés au Roi. Mais pour l'instant, nous nous contentons de pratiquer notre métier de façon indépendante, comme nous l'avons toujours fait.

Callirhoé abordait un air songeur. Elle n'était pas certaine d'apprécier être sous les ordres du Roi. Mieux payé, sans doute, mais au prix d'une certaine liberté d'action. Elle haussa finalement les épaules : de toute façon, sans doute ne serait-elle plus en vie lorsqu'enfin la royauté s'intéressera à leur petit groupe d’exterminateurs. La Guilde n'était pas ordonnée, chacun procédait de la façon dont il voulait. Il arrivait parfois que ses membres s'allient contre un ennemi difficile, mais la collaboration s'arrêtait là. La chasseuse tourna son regard sombre vers l'adolescent, avec un demi sourire.  

Il se pourrait bien que tu rencontres le mentor de ton mentor.

Une fois le cheval chargé et l'adolescent préparé, la jeune femme lui lança une épée d'entrainement, le visage redevenu impassible, montrant vaguement une souche.

Ceci étant dit, l'entrainement matinal ne va pas se faire tout seul. Du nerf.

Les premiers mois avaient consisté à compléter son endurance physique. L'adolescent, ayant appris à vivre seul dans la forêt, en possédait déjà beaucoup. Mais beaucoup n'était pas assez. Alors, pendant de longues journées de chevauchées, Callirhoé lui avait donner comme exercice de tenir une épée à l'horizontal, le bras tendu, le plus longtemps possible. Elle voulait qu'il s'habitue à son poids tout en renforçant par la même occasion ses muscles. Elle souhaitait également qu'il apprenne la discipline, et c'était là une leçon importante : quand bien même un ordre semblait étrange, il devait l'écouter et cela dépendrait de sa survie. Callirhoé exerçait un métier dangereux et ne pouvait sans arrêt garder un œil sur lui. A sa grande satisfaction, l'adolescent n'avait pas rechigné et s'était acquitté de la tache avec brio. Bien mieux qu'elle lorsque Chester lui avait imposé le même exercice à vrai dire : suivre les ordres, ce n'était pas réellement dans sa nature... Pour récompenser Edward, la chasseuse lui avait montrer les bases du combat à l'épée et du tir, lui apprenant des enchaînements qu'il devait réaliser tous les matins.

Entretenir ses réflexes étaient importants, imprimer les gestes les plus simples de défense à son corps de façon à ce que ce dernier l'exécute sans même avoir à y songer était primordial. Les mains sur les hanches, Callirhoé observa son apprenti.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Flashback] Celui qui croit savoir n'apprend plus (Edward)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Celui qui croit sera sauvé
» heureux est celui qui croit sans avoir vu
» « Celui qui croit en moi accomplira les mêmes œuvres que moi. Il en accomplira même de plus grandes »
» Parole et méditation du samedi 21 février:« Tout est possible à celui qui croit »
» Moi, je suis le Pain de la vie. Celui qui vient à moi n'aura plus jamais faim;celui qui croit en moi n'aura plus jamais soif !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pas-du-Loup :: La Contrée :: La forêt du Nord-
Sauter vers: