AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Pas-du-Loup :: S'installer à Pas-du-Loup :: Se présenter au village :: Les villageois installés
Partagez | 

 Birgit Pattes-de-Chat, l'art de voir sans être vue

Birgit Pattes-de-Chat
sorcière
avatar







Voir le profil de l'utilisateur



Mar 6 Juin - 19:14

Feuille de personnage
Groupe: Sorcière alliée des villageois
Métier / Rang / Occupation:
Capacités:




Nom : Pattes-de-chat
Prénom : Birgit
Âge : 28 ans
Sexe : femme
Orientation : chaotique bon
Métier : ancienne cambrioleuse, elle élève à présent des chèvres et des chiens de troupeau
Passe-temps : s'occuper de ses bêtes et de son fils, faire du fromage, se promener au village
Groupe : sorcière
Magies & dons : magie blanche, son contact avec les animaux est notamment très fort
Spécialité : les cambriolages spectaculaires
Autre : elle est souvent accompagné de son fils de dix ans, Fajyr
Caractère
Birgit est une femme silencieuse.
Elle fait partie de ces individus qui n'ouvrent la bouche que lorsqu'ils ont quelque chose à dire. L'observation a sa préférence, ainsi, elle remarque souvent les choses que personne ne voit. Les non-dits, les secrets et les mensonges sont son territoire, peu sont aussi doués qu'elle pour les déceler!
Son silence n'est pas à prendre comme un signe de froideur: elle apprécie et recherche la compagnie. Rien ne lui plait plus qu'une grande tablée riante et chantante.
Birgit est quelqu'un de très doux et de très calme, qui attire les animaux et les jeunes enfants autour d'elle. Bien sûr, cela ne manque pas d'attiser les rumeurs à Pas-du-Loup: elle tente de ne pas y prêter attention mais chaque ragot est pour elle un couteau en plein coeur. Elle qui aimerait tant mettre ses pouvoirs au service de la communauté et en devenir un maillon estimé et aimé après avoir mené une vie de paria, est systématiquement repoussée. Par extension, Birgit n'a jamais révélé ses pouvoirs, qu'elle partage avec son fils uniquement.
Fajyr est un grand soucis pour elle: il a du mal à contrôler sa magie et met leur secret en danger. De plus il ne sait rien du passé criminel de sa mère mais comme elle, il sent les mensonges et les cachotteries. Il se doute de quelque chose et fait preuve de moins en moins d'obéissance.


Physique
Birgit mesure tout au plus un mètre soixante, compacte et musclée: un vrai physique d'acrobate. Sa souplesse est remarquable et quiconque la voit marcher ou sauter comprends le surnom de Pattes-de-Chat avec lequel elle est arrivée au village. Elle aime être installée en hauteur: elle dort dans une mezzanine et il est courant qu'elle prenne son infusion matinale sur le toit de sa maison où elle a une vue imprenable sur le lever du soleil.
Pour grimper et s'occuper de ses chèvres, Birgit a besoin de vêtements pratiques mais pour ne pas se démarquer, elle porte des robes simples, bleues marines ou brunes. Elle a apprit à s'en accommoder et n'hésite pas à en nouer les pans sur ses hanches pour avoir les jambes libres.
Birgit a un joli petit visage fin et d'épais cheveux bruns: elle est toutefois sauvée de la banalité par une épaisse cicatrice en travers de son nez, une trace de brûlure, stigmate d'un horrible acte de cruauté...


Un peu d'histoire
Birgit est née dans les quartiers pauvres d'une grande ville anonyme. Des mines proches en empoisonnaient l'air et coloraient les bâtiments, les visages de gris. Ils vivaient à trois dans une chambre de bonne au dernier étage d'une maison étroite, étranglée entre deux constructions plus hautes.
Sa petite enfance se déroula sans encombres, ils étaient pauvres et pas forcément heureux, mais le repas, même maigre, était toujours sur la table le soir. Le visage de ses parents est flou dans sa mémoire: il lui semble que sa mère lui ressemblait mais impossible de savoir si elle n'a pas superposé son propre visage au souvenir de cette dernière.
Ses deux parents étaient des sorciers exilés, pourquoi?
Encore un mystère irrésolu, les zones d'ombres dans le passé de ses parents sont nombreuses. Toujours était il que Birgit apprit à lire dans le lourd volume où sa mère avait écrit ses sortilèges et ses recettes pour ne pas les oublier.
La fillette avait toutefois interdiction de parler des mots que sa mère utilisait à la maison pour faire bouillir de l'eau sans la mettre sur le feu ou de la potion qu'elle versait sur ses écorchures et qui les faisait entièrement guérir en une nuit. Elle ne le fit jamais: son culte du silence et de l'observation commença ainsi. Par crainte de gaffer, elle ne se mêla jamais aux autres enfants.
Son enfance prit fin le jour où son père fut renvoyé de la mine dans laquelle il gagnait le pain de toute la famille. Les privations commencèrent: d'abord, les vêtements que l'on se mit à rapiécer jusqu'à ce que plus un lambeau ne soit d'origine. Ensuite, le bois de chauffage, désormais ils dormaient tous dans un seul lit pour ne pas mourir gelés. Suivi enfin la nourriture, de trois repas par jour à deux jusqu'à un seul et bientôt un soir sur deux uniquement quand ses parents se mirent à engloutir le peu d'argent qu'ils avaient dans l'alcool.
Birgit mendiait avec les nombreux enfants sans parents de la ville et portait bravement à sa mère les quelques piécettes qu'elle gagnait ainsi. Son père et sa mère en était arrivés à se détester viscéralement, chacun haissant en l'autre ce qu'il haissait chez lui même.
Birgit servait d'élément conducteur entre les deux: ils ne se parlaient pas, mais extériorisaient leur rage envers l'autre en malmenant leur fille. Cette situation dura plusieurs années mais il serait inutile de faire la liste des violences que Birgit subit, car une seule compta vraiment: la dernière.
Pour la première fois depuis plusieurs mois, ses deux parents s'adressairent la parole, évidemment pour s'injurier, ivres tous deux. Les événements sont confus dans ses souvenirs, car habituée, Birgit jouait dans son coin avec une poignée de souris apprivoisées par ses soins.
Son père, soudain, claqua la porte. La fillette redressa la tête, surprise par le bruit et commit l'erreur de croiser le regard de sa mère. Les choses allèrent très vite: grâce à ses pouvoirs élementaux, sa mère chauffa un tison au rouge et s'en servi pour la frapper en plein visage, la laissant inconsciente sur le sol.
Quand Birgit se réveilla, sa mère dormait d'un sommeil d'ivrogne.
La douleur de son visage était insupportable et elle resta prostrée près d'une heure avant d'avoir la force de se lever. S'en était trop. Sans même réaliser ce qu'elle faisait, la fillette rempli la besace en cuir de sa mère avec ses maigres effets et fit monter son groupe de souris apprivoisées dans sa tunique. Elle allait se glisser dehors en silence puis se ravisa. Elle s'empara du grimoire de sa mère et prit la clé des champs. Birgit avait onze ans et son calvaire durait depuis quatre ans. Peu à peu, sa vie dans la rue effaça les noms et visages de ses parents de sa mémoire. Elle ne su jamais si ils la cherchèrent mais en tout cas ils ne la trouvèrent jamais.
Ses souris apprivoisées lui furent d'un grand secours. En effet, instinctivement Birgit mettait un peu de magie dans ses paroles quand elle s'adressait à elles, rendant ses intentions limpides pour les petites bêtes. Ainsi, si elle souhaitait voler un pain sur un étal, elle pouvait mandater une des souris pour faire diversion. Pendant que le boulanger essayait de chasser le minuscule nuisible sous les yeux dégoûtés des clients, Birgit pouvait remplir discrètement son sac de victuailles. Sa ruse évolua et en rappelant sa souris, elle pouvait feindre de l'avoir attrapée pour recevoir une piécette de l'artisan soulagé en guise de récompense.
Birgit, pour ne pas dormir dans la rue, avait rapidement trouvé refuge dans les hauteurs de la charpente d'un entrepôt abandonné. Au fil des années et de ce qu'elle trouvait, elle s'y aménagea un modeste petit logis avec une table, des chaises, des rangements, une paillasse pour elle et une caisse garnie de tissu pour ses souris.
Elle avait une quinzaine d'années quand elle eu l'idée de faire un plus gros coup. Ses petits larcins avaient besoin d'être quotidien pour lui permettre de survivre, alors qu'un plus gros coup pourrait assurer sa subsistance sur plusieurs semaines.
Birgit prépara son premier cambriolage avec grand soin. Son choix se porta sur une maison bourgeoise du centre ville, isolée des autres par un petit jardin. Elle fit du repérage pendant plusieurs jours avant de se lancer. Son plan était simple: escalader un arbre qui bordait la propriété pour passer par le toit et ainsi éviter les chiens de garde.
Comme une ombre, la jeune fille se glissa par une fenêtre ouverte. Ses souris s'éparpillèrent dans la maison, reniflant à la recherche de métaux précieux et d'objets de valeur. Birgit vida les bourses et empocha plusieurs bibelots.
Elle s'avéra excellente dans l'exercice et cela devint vite son principal moyen de subsistance. Son niveau de vie augmenta significativement: la jeune fille pu s'installer dans une chambre confortable et faire trois bons repas par jours. Ses souris devinrent grasses au point d'être quasi circulaires. Ce fut à cette époque que ses amis commencèrent à l'appeler Pattes-de-chat, pour les acrobaties qu'elle faisait pour entrer dans les maisons. Dans le même temps, elle se rapprocha du receleur qui revendait pour elle le produit de ses larcins. Il venait souvent partager une bouteille de vin dans sa chambre: l'homme était de plus de vingt ans son aîné mais il lui plaisait, elle le trouvait rassurant.
Ils s'associèrent d'abord de plus près au niveau professionnel. Fajyr, c'était son nom avait un excellent réseau et il pouvait indiquer les maisons vides de leurs habitants ou particulièrement riches à Birgit. Il faisait le guet, une des souris de son associée dans la poche qu'il relachait au moindre risque. La petite créature allait immédiatement trouver sa maîtresse qui savait alors qu'il lui fallait vider les lieux.
Birgit et Fajyr se rapprochèrent naturellement. Il avait les épaules larges et la barbe rousse, ses yeux brillaient d'une grande intelligence et il aimait celle qu'il appelait sa petite souris d'un amour proche de la vénération. La jeune femme le lui rendait bien et quand à peine âgée de dix huit ans, elle tomba enceinte ils décidèrent de quitter cette sinistre ville minière qui les avait vu naître tous les deux.
Ils choisirent pour s'installer une région méridionale au bord de la mer où ils voyagèrent jusqu'à ce que la grossesse de Birgit soit trop avancée pour l'errance. Ils se fixèrent dans une ville agréable et plutôt riche: un terrain de jeu immense pour les deux cambrioleurs.
La jeune femme profita du repos forcé entrainé par sa grossesse pour relire le grimoire de sa mère et en apprendre certains sorts et enchantements: ce qu'elle lu lui servi autant lors de sa grossesse et de son accouchement autant que lorsqu'elle fut prête à reprendre les cambriolages.
La naissance de son fils fut une grande joie: Birgit insista pour le nommer Fajyr comme son père. Pour l'en différencier, on le surnomma Jijy. La vie suivi son cours pendant plusieurs années, le couple s'occupait conjointement de leur fils le jour et partait en maraude à la nuit pour gagner leur vie.
Cette existence tranquille pris fin le jour où Fajyr vint trouver sa femme, paniqué: son indic à la garde de la ville lui avait appris de source sûre qu'ils étaient repérés et que dans moins d'une heure, les soldats seraient à leur porte. Ils seraient arrêtés et emprisonnés, nul ne savait ce qu'il adviendrait de leur enfant. Un plan prit forme en quelques minutes, dans la panique. Birgit prendrais Jijy et fuierait avec lui par les toits. Ils se glisseraient hors de la ville pour partir loin, pendant que Fajyr attirerais les gardes dans l'autre direction. Ses paroles restèrent gravées dans la mémoire de Birgit : «Je les sèmerais et vous rejoindrait plus tard pour brouiller les pistes. Vas à Pas-du-Loup c'est un village loin au nord, ma mère y vit. Prends ce collier, c'est elle qui me l'a offert ce sera la preuve que c'est moi qui t'envoie. Je t'aime ma souris.»
Ce fut les dernières choses qu'elle entendit de sa bouche avant d'enjamber la fenêtre, son fils de sept ans sur le dos, cramponnés comme un petit singe. Un baiser, et Birgit se laissa aller à son instinct de fuite.
Ils quittèrent la ville sans encombres. La jeune femme marcha toute une nuit en portant son fils pour mettre le plus de distance possible entre eux et leur ancienne maison. Dans un village proche, elle appris qu'un cambrioleur multirécidiviste avait enfin était arrêté: il était en prison pour au moins dix ans.
Le trajet jusqu'à Pas-du-Loup fut très long, malgré le poney que Birgit acheta avec son maigre pécule pour voyager plus vite. Près de six mois plus tard, elle entrait dans le village de Pas-du-Loup et se fit indiquer la maison de sa belle-mère, Ingrid Sheeplong.
D'abord méfiante, la vieille fini par se dégivrer, ravie de rencontrer son petit fils, dont Fajyr lui avait parlé dans une lettre. Birgit évidemment, ne lui raconta pas les cambriolages et la fuite: Ingrid pensa jusqu'à sa mort que son fils avait été victime d'une erreur judiciaire et que sans moyen de subsister seule, sa belle-fille l'avait rejoint. Birgit et son fils entrèrent dans sa vie quotidienne, l'aidant à prendre soin de ses bêtes.
La vieille mourut deux ans plus tard, sous mes crocs d'un loup-garou alors qu'elle rentrait nuitamment de pâture avec ses chèvres. Ce fut à ce moment que les Pattes-de-Chat mère et fils commencèrent à souffrir de rejet: on les accusa même d'être les loups qui avaient eu Ingrid. Birgit songea à quitter le bourg mais cela aurait été admettre la responsabilité absurde de la mort de sa belle-mère. Et fin d'entre les fins, la jeune femme avait reçu une note des mains d'un voyageur. Le pli disait «Ma souris, j'ai convaincu un geôlier de te faire parvenir ce message et j'espère que tu le recevra. Attends moi à Pas-du-Loup, je serais là plus vite que tu ne le pense.»




Vous pouvez m'appeler Tunglskin! J'ai 20 ans j'suis sans activités ^^
J'ai très envie que Birgit apprenne la magie des loups mais plus simplement j'aimerais la souder avec les autres villageois en rp! Je suis contente d'être parmi vous et j'ai hâte de commencer à jouer
Revenir en haut Aller en bas
Lussa Ullen
humain
avatar







Voir le profil de l'utilisateur



Mar 6 Juin - 22:41




Bonsoir et bienvenue à toi !

Voilà un personnage intéressant, dis-moi. J'ai vraiment hâte de voir à quoi va ressembler l'histoire de ton personnage de manière plus développée. Surtout cette cicatrice @_@ ...

Je te souhaite courage, passion et imagination pour la suite de ta fiche !
N'hésite pas à me contacter si tu as besoin de n'importe quelle information que tu ne trouves pas sur le forum ou pour n'importe quelle précision.

Revenir en haut Aller en bas
Ondine De Mortanges
humain
avatar







Voir le profil de l'utilisateur



Mer 7 Juin - 14:24

Feuille de personnage
Groupe: Humains
Métier / Rang / Occupation:
Capacités:




Bienvenue !
Moi je t'aime déjà, une balafre comme ça c'est le récit d'une vie *.*
Revenir en haut Aller en bas
Birgit Pattes-de-Chat
sorcière
avatar







Voir le profil de l'utilisateur



Mer 7 Juin - 14:56

Feuille de personnage
Groupe: Sorcière alliée des villageois
Métier / Rang / Occupation:
Capacités:




Bonjour :3
Merci pour cet accueil chaleureux j'ai fini! J'espère que ça vous plaira!
Je suis volontairement restée floue sur les pouvoirs de Birgit vu qu'elle n'a eu personne pour lui expliquer correctement et qu'elle en a une mauvaise compréhension, j'espère que ça ira je suis prête à être plus précise si besoin!
Revenir en haut Aller en bas
Ondine De Mortanges
humain
avatar







Voir le profil de l'utilisateur



Mer 7 Juin - 15:28

Feuille de personnage
Groupe: Humains
Métier / Rang / Occupation:
Capacités:




Validation !
Et bien et bien c'est parfait !
On aura des choses à découvrir comme ça, héhé ! En tout cas félicitations tu es validée :D !
Tu auras ta couleur très prochainement :)
Revenir en haut Aller en bas
Birgit Pattes-de-Chat
sorcière
avatar







Voir le profil de l'utilisateur



Mer 7 Juin - 15:31

Feuille de personnage
Groupe: Sorcière alliée des villageois
Métier / Rang / Occupation:
Capacités:




Yay! Joie sans mélange :D
Revenir en haut Aller en bas
 
Birgit Pattes-de-Chat, l'art de voir sans être vue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mimi chat
» un chat exeptionnel
» Premier coup de sonde dans l’atmosphère d’une super-Terre
» xXX Vos citations préférées xXX
» Cerfs volants lumineux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pas-du-Loup :: S'installer à Pas-du-Loup :: Se présenter au village :: Les villageois installés-
Sauter vers: